ART & LA MUSIQUE

UN PARADISO DI MUSICA

THE MUSIC COVE a cura di Alexander Amorino Lov 

PARADISO DI MUSICA_the music cove_magazzino26 blog

 

Come ho immaginato il paradiso di dante. Quando penso agli angeli, penso alle donne.

Je les imagine habillés en blanc orné d'or,,it,épaule,,it,une corne incrustée d'or aussi,,it,que disposés en rangées chanter,,it,sans réservation,,it,avec le froncement de sourcils de quelqu'un qui sait exactement ce qu'il fait, mais ne veulent pas enseigner,,it,mais seulement de se propager sans aucune prétention à ses émotions les plus profondes sans maitrisant,,it,harmonieusement,,it,mais avec un peu de scintillement de la souveraineté et de la concurrence que seuls les anges peuvent maintenir candide et non coupés,,it, a tracolla, un corno intarsiato dorato anch’esso, che disposte in file ordinate cantano, senza riserva alcuna, con il cipiglio di chi sa esattamente ciò che sta facendo ma non vuole insegnare, ma soltanto diffondere senz’alcuna pretesa la sua più profonda emozione senza prevaricare, in maniera armonica, ma con qualche guizzo di sovranità e competizione che solo gli angeli riescono a mantenere intonsa e candida.

... Et puis je l'imaginais où et qui sont ces anges chantant et je ne pouvais pas me empêcher de faire dans ma tête savoir que le Paradis,,it,écrit par Dante en détail et,,it,main homme que les graphismes se sont déroulés devant mes yeux,,it,Je les ai vus,,it,ils étaient là,,it,et ils ont voulu raconter leur histoire,,it,leur musique,,it,PREMIER HEAVEN,,it,luna,,en,inconstance,,it,Au début, je trouvais le ciel Polly Jean Harvey,,it,Il avait jeté la corne derrière son dos et guitare préférée,,it,Elle était revenue aux origines de sa carrière,,it, scritto da Dante con dovizia di particolari e, man a mano che la grafica si dipanava davanti ai miei occhi, le ho viste: erano lì, e volevano raccontare la loro storia, la loro musica.

Al primo cielo ho trovato Polly Jean Harvey, aveva buttato il corno dietro la schiena e preferito la chitarra. Era tornata alle origini della sua carriera, était grinçant et consacré une rime presque maternelle à un Dieu qui était encore trop loin, mais ce,,it,SKY DEUXIÈME -,,it,mercure,,es,l'amour de la gloire et de la renommée du monde,,it,Et charmant comme Sinuous un serpent,,it,Il a déménagé presque saccadé FKA Brindilles,,it,danse petit et bien rangé tout le verbe conjugué avec le verbe et non communiqué,,it,presque blasphématoire,,it,son concept d'amour pour Dieu,,it,son père et son amant,,it,lisergica,,ku,venir telecomandata,,en,TROISIÈME HEAVEN -,,it,venere,,en,ceux qui aiment,,it,Elle était assise dans un coin avec quelques notes qui se déplaçaient nerveusement,,it.

  • SECONDO CIELO mercurio: amore per la gloria e la fama terrena

Sinuosa e affascinante come un serpente, si muoveva quasi a scatti FKA Twigs, ballando piccola e ordinata mentre coniugava il verbo col non verbo e comunicava, quasi blasfema, il suo concetto d’amore per Dio, suo padre e suo amante, lisergica, come telecomandata.

Era seduta in un angolo con alcuni spartiti che nervosamente muoveva. Ses doigts ont suivi la capture pentagramme les notes individuelles et fredonner quant à lui à lui-même,,it,comme s'il essayait avant le concert réel,,it,Il se lève avec l'exubérance debout Mia Martini,,it,les yeux s'adresse à la haute et chante l'amour,,it,QUATRIÈME HEAVEN -,,it,Unique,,en,sagesse,,it,La nicotine dans l'air,,it,Je dois admettre que j'esquivé avec une certaine insistance pour que la couverture de fumée avant qu'il ne puisse voir et vous entendre chanter,,it, come se stesse provando prima del vero concerto. Poi, con esuberanza s’alza in piedi Mia Martini, occhi al cielo si rivolge all’alto e gli canta l’amore.

Nicotina nell’aria. Ammetto di aver scansato con una certa insistenza quella coltre fumosa prima di riuscire a vedere e sentire cantare; il semblait y avoir un mur infranchissable et feutré qui empêcherait les étrangers à saisir la main et l'élégance des mots d'Annie Lennox,,it,Planté devant un chevalet ouvert toute la bouche et païen dans les mots, mais dans la voix angélique a déclaré la guerre,,it,Il a dit que personne ne serait ignoré,,it,CINQUIEME HEAVEN,,es,Mars,,es,combattre pour la foi,,it,Avec la reprise serrée entre ses lèvres,,it,la belle robe mais déjà déchirée,,it,Il était devant moi Sinead O Connor,,it. Piantata davanti a un cavalletto apriva tutta la bocca e pagana nelle parole ma angelica nella voce dichiarava la guerra, raccontava che nessuno l’avrebbe ignorata.

Con il plettro serrato tra le labbra, l’abito bello ma già strappato, era proprio davanti a me Sinead ‘O Connor; pardonné pour son burrascosamente viril faire la féminité suintait,,it,Il n'a pas arrêté même pour le bien de causer,,it,et ses paroles racontaient dulcamare avaient subi la violence,,it,SIXIEME HEAVEN -,,it,Jupiter,,it,justice,,it,Sur un lit à baldaquin est la soie sinueuse rouler avec tous ses cheveux et a chanté sans contorsionner,,it,Souvent, il caressait comme pour se dire que tout irait pour le mieux,,it,que rien n'aurait renversé,,it,puis il a laissé entendre un sourire Amy,,it, non smise nemmeno in grazia di provocare, e le sue parole dulcamare raccontavano di violenza subìta.

Su un letto di seta a baldacchino si rotolava sinuosa con tutti i suoi capelli e cantava senza contorcersi. Spesso si coccolava come se volesse dir a sé stessa che tutto sarebbe andato per il meglio, che nulla l’avrebbe buttata a terra, poi accennava un sorriso Amy, triste mais avec l'espoir que quelqu'un l'a vu et il aimerait toujours,,it,SEPTIÈME HEAVEN -,,it,Saturne,,es,contemplation,,it,debout,,it,mais repliée sur elle-même a été agencer battement,,it,fredonnant doucement et forcé puis faire une roue et jouer avec les doigts des cloches de verre de différentes tailles,,it,puis prendre un tamburaccio et faire du bruit en exploitant l'écho,,it,Puis il met le petit Björk calme,,it,Il pleure pendant un moment, puis a repris pour faire des dégâts comme un véritable fléau,,it,HUITIÈME HEAVEN -,,it,étoiles fixes,,it.

In piedi, ma piegata su stessa arrangiava beat, canticchiava sommessa e costretta per poi fare una ruota e suonare con le dita delle campane di vetro di dimensioni diverse, per poi prendere un tamburaccio e fare rumore sfruttandone l’eco. Poi si metteva tranquilla la piccola Björk, piangeva per un istante e poi riprendeva a far danni come una vera peste.

  • OTTAVO CIELOstelle fisse: âmes triomphantes,,it,J'avais les pieds nus adhérant au sol de tapis,,it,Les chaussures jetées dans un coin,,it,« Je n'aime pas mal à l'aise sont », dit-il verse de nouveau jouer de son instrument en agitant ses cheveux bouclés rouge et raconter son rêve,,it,Quelque chose que Dieu avait pardonné,,it,mais elle a continué à mystifier,,it,SKY NEUVIÈME -,,it,premier mobile,,it,subsistance de Dieu,,it,Ici, je trouve tous ensemble,,it,Ils ne se entendaient pas, mais ont attendu le silence et l'ordre l'arrivée du Très-Haut,,it

I piedi scalzi aveva aderenti al pavimento moquette. Le scarpe gettate in un angolo. “Non mi piacciono sono scomode” disse mentre riversa all’indietro suonava il suo strumento sventolando la sua chioma rosso-ricciolina e raccontando un suo sogno. Qualcosa che Dio le aveva perdonato, ma che lei continuava a mistificare.

  • NONO CIELOprimo mobile: sostentamento da Dio

Qui le ho ritrovate tutte insieme, non andavano d’accordo ma aspettavano silenziose e ordinate l’arrivo dell’altissimo. Ils semblaient attendre un jugement,,it,PJ,,en,Björk et Tori chantaient,,it,mais il n'a pas compris ce qui était en train de faire parce que,,it,comme je l'ai dit au début,,it,Ils avaient déchaîné une complicité saine,,it,Sinead O Connor décrocha pincement à droite et manque juste un peu déranger ",,it,Mais ce qui m'a frappé était absolue Annie Lennox qui est en baisse avec près de Mia Martini et dit: « Vous avez donné la musique que l'oxygène de l'homme »,,it,Elle sourit en réponse et étreint son droit devant Dieu peut paraître,,it,DIO,,es. PJ, Björk e Tori cantavano, ma ancora non si era capito chi facesse cosa dato che, come vi dissi all’inizio, avevano scatenato una sana complicità. Sinead ‘O Connor sganciava pizzicotti a destra e a manca solo per disturbare un po’. Ma quella che mi colpì in assoluto fu Annie Lennox che si abbasso vicino a Mia Martini e le disse “Tu hai dato alla musica quello che l’ossigeno da all’uomo”, lei di tutta risposta sorrise e l’abbracciò proprio un attimo prima che Dio si palesasse. 

DIO – il sourit,,it,Le regarder de droite à gauche,,it,de gauche à droite,,it,Il se prosterna devant eux un par un est allé à caresser les joues,,it,payer un sourire de complicité d'amour,,it,De retour à sa place,,it,Il baissa les yeux et a chanté,,it. Le fissava da destra a sinistra; da sinistra a destra. S’inchinò davanti a loro e ad una ad una andò ad accarezzare le guance, prestando un sorriso di amorevole complicità. Tornando al suo posto, abbassò gli occhi e cantò.